Match Point : Poulet-frites, white dress please !

Mis à jour : 7 mai 2020


Dessin d'une assiette de Poulet-frites
Match Point : Poulet-frites

Grand classique de la cuisine française et souvent mis à l’honneur lors du déjeuner dominical, le fameux poulet rôti avec ses bonnes frites maison fait des émules… Alors pour un tel plat, pas de fausses routes : choisissez soit un BLANC VIF et FRUITÉ soit un ROUGE LÉGER et PEU TANNIQUE !


Choix 1 : Un blanc de la Vallée de la Loire

Etiquette du Sauvignon blanc de Touraine de François Chidaine
Sauvignon blanc de Touraine de François Chidaine



Pourquoi ? Le cépage principal, le SAUVIGNON BLANC, est bien sec, floral et super frais. Il va révéler la chair tendre du poulet.

Appellation à retenir : miser tout sur la Touraine !







Choix 2 : Un blanc d’Alsace ou d’Allemagne

Pourquoi ? Le cépage roi, le RIESLING, va équilibrer le gras des frites et du poulet et souligner ses arômes de fleurs blanches et notes fruitées.


Choix 3 : Un rouge du Beaujolais

Pourquoi ? Le gamay, cépage unique en terre beaujolaise, est peu tannique, très fruité et croquant. Il accentue la gourmandise de votre plat sans masquer son goût !

Appellations à retenir : visez certains crus du Beaujolais tels que Fleurie, Brouilly, Moulin-à-Vent, Saint-Amour et Juliénas.

Choix 4 : Un rouge de Bourgogne


Givry 1er cru 2011 du Domaine du Cellier aux Moines





Pourquoi ? Le PINOT NOIR peut, s’il n’est pas passé en barrique, se révéler sur un fruit rouge de jeunesse qui souligne à merveille la chair délicieuse du poulet.

Appellation à retenir : un Côtes-de-Nuits, un Givry, un Volnay ou simplement un Bourgogne générique !








ERREURS A NE PAS FAIRE !

– Le poulet rôti étant un plat gras, il faut éviter de choisir un blanc aussi gras et opulent qui va alourdir l’ensemble

– Le poulet étant de chair blanche, délicate et savoureuse, il faut éviter tous les rouges ultra tanniques et corpulents (ceux du Rhône, Bordeaux, Languedoc…)

104 vues0 commentaire